0 %

Challenge #CollectifExplorateurs – Défi accepté #2

le 27 avril 2020

Durant la période de confinement, nous avons lancé un challenge aux startups.
Les fondateurs d’Healphi – Spécialistes de la e-santé nous partagent leur expérience. 

Tarik Mouamenia et Jean-Sébastien Gras - fondateurs d'HEALPHI , solutions de télémédecine
Tarik Mouamenia et Jean-Sébastien Gras – fondateurs d’HEALPHI , solutions de télémédecine

Bonjour, Je suis Tarik Mouamenia. Je suis cofondateur d’HEALPHI et ingénieur des Arts et Métiers.

Bonjour, je m’appelle Jean-Sébastien Gras, ingénieur Arts et Métiers et cofondateur d’HEALPHI.

Comment avez-vous adapté votre business pendant le confinement?

Avec le confinement, on a du évoluer notre business model et se focaliser davantage sur la partie logiciel, que l’on a lancé en pleine crise et depuis plus de 10 000 consultations ont été réalisées grâce à notre logiciel de téléconsultation.

JS Gras

Evidemment, cela suppose la réorganisation du travail en interne, de généraliser le télétravail. Nos salariés peuvent accompagner les médecins à la prise en main des différents outils de téléconsultation que l’on met en place et permettent aussi la prise en charge de patients COVID directement par les médecins qui sont équipés des solutions HEALPHI.

Tarik Mouamenia

Votre petite astuce ou une nouvelle habitude?

Même si je ne suis pas un grand adepte du sport, on s’est mis à courir. L’avantage c’est qu’à #marseille, on est au bord de mer, cela permet de faire des balades assez sympa en fin de journée, pour décompresser de la journée de travail.

JS Gras

On a dû aussi développer de nouvelles compétences dans un nouveau domaine, celui de la coiffure, parce qu’avec le confinement on ne peut plus aller chez le coiffeur, donc il a fallu tenter des choses qui n’ont pas toujours porté leurs fruits.

Tarik

Quelles tendances se profilent pour l’Après?

Malheureusement il y a fort à parier que l’économie traverse une période compliquée dans les prochains mois, qu’elle connaisse un vrai passage à vide. On a la chance d’évoluer dans un secteur qui est un peu moins concerné, qui est celui de la santé, mais on croise les doigts pour les autres secteurs, pour qu’ils puissent tous repartir à la hausse.

Tarik

Et si on peut finir sur une note d’espoir, on peut imaginer qu’il y aura pas mal de secteurs qui vont bénéficier d’une relocalisation. On s’est rendu compte, avec cette crise, qu’il y avait pas mal de souci au niveau de la logistique pour importer des matériels vitaux et on peut espèrer qu’il y ait des choix politiques qui soient faits pour booster l’économie française et européenne et être un peu moins dépendants de l’étranger.

JS

Le mot de la fin

On va continuer ce confinement ensemble, merci beaucoup. Prenez soin de vous!

Retrouvez sa vidéo: https://www.linkedin.com/posts/ugcPost-6654305820207120384-vl1F

Phasellus suscipit diam felis dapibus mattis vel, risus. amet,